Les bienfaits d’une journée détente

mardi 23 février 2021

Parce qu’après près d’un an passé dans l’adversité des décrets COVID à déclencher les aides pour la survie des clients, nos gestionnaires de paye commençaient à courber l’échine…Il était plus que temps de prendre soin d’eux.

Souffler, se détendre et se ressourcer étaient les mots d'ordre de cette journée détente. Pour cela, rien de mieux qu'une escapade dans la nature ce mardi 16 février.

Rendez-vous 9h00 pour un petit déjeuner gourmand.

Manger c'est bien pour reprendre des forces mais il est temps de les utiliser.

10h00 : direction la forêt de Buzet pour une randonnées pédestre.

Le choix d'une balade au milieu des bois n'est pas anodin. La marche dans la forêt apporte de nombreux bienfaits : diminution du stress, de l'anxiété et de la fatigue. Cela proviendrait des molécules libérées par les arbres, les phytotoncides. Une fois respirées, elles permettent de réduire le taux de cortisol (hormone du stress), de ralentir notre fréquence cardiaque et renforcer notre système immunitaire.

En plus, l'oxygène respiré est tout juste produit par les arbres et plantes, et donne l'effet d'un véritable bol d'air frais.

Vous pouvez ajouter les bienfaits produits par la marche à pied. L'activité physique la plus adaptée à l'homme car elle est la moins traumatisante pour l'organisme et permet d'obtenir les mêmes bénéfices sur la santé que d'autres activités.

Pour finir sur cette première activité, nous avons fait des câlins aux arbres. Ridicule ? vous le pensez sans doute... Et pourtant…

La sylvothérapie aurait des bénéfices d'apaisement et favoriserait la pleine conscience. Finalement, cela permet de souffler et de ne penser à rien, un peu comme une séance de méditation mais … avec un arbre.

Mais oui, on vous l’accorde, ça nous a aussi permis une franche partie de rigolade !!

A la fin de cette randonnée forestière de 7 kilomètres, un Food truck spécialisé dans la gaufre liégeoise nous attendait pour déguster notre repas du midi. Une farandole de gaufres salées sucrées en plein air au soleil pour le plaisir de tous les gourmands.

Après un petit bain de soleil, nous reprenons les activités de détente. La première avec Sofiane Bichet qui nous propose un cours de Chant bien-être. Ici le but est de chanter en harmonie et de se laisser aller, se libérer des tensions. En se focalisant sur son ressenti, nous pouvons percevoir les vibrations procurées et l’énergie créée par le chant en groupe. Nous avons chanté très fort, même les plus timides se sont laissé prendre par la force du groupe. Quel exutoire !

Enfin, pour finir de se ressourcer, nous avons effectué une séance de sophrologie avec Samantha Mas. Au programme, étirements, méditation guidée et Qi gong pour terminer cette journée en toute zénitude.

Les étirements permettent de détendre le corps et de s'assouplir pour réduire les tensions, notamment au niveau du dos. La méditation permet d'apaiser l'esprit en focalisant notre attention sur notre souffle, notre cerveau peut se mettre sur pause le temps d'un instant.

Voici comment nos collaborateurs ont résumé la journée :

Maintenance réseau le mardi 09/02/2021

lundi 08 février 2021

Chers clients,

Afin d’améliorer votre expérience utilisateur sur nos solutions iSuite, nous réalisons de nouveaux travaux sur notre infrastructure réseau.

Aussi, quelques perturbations sont à prévoir sur ces services le mardi 09/02/2021 entre 20h et 23h30.

Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et mettons tout en œuvre pour que cette intervention se passe au mieux.

Benoit Carrié – Expert Comptable Digital

lundi 08 février 2021

Récemment diplômé expert-comptable (Janvier 2021), Benoît Carrié est devenu au fil du temps un maillon essentiel d’Actif Conseil. Nous avons décidé de revenir sur son parcours et sa vision du digital au sein du métier d’expert-comptable.

Sommaire:

Peux-tu te présenter pour commencer ? Quel est ton parcours ?

« Je suis Benoît Carrié, diplômé d’expertise comptable depuis maintenant 1 mois chez Actif Conseil.

Après un bac ES, j’ai fait un DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) puis un Master DSCG (Diplôme Supérieur de comptabilité et de gestion), en 2014. C’est à ce moment-là que je suis entré en alternance chez Actif Conseil.
Et ensuite j’ai enchaîné avec le DEC (Diplôme d’expertise comptable). En première année, puisque j’hésitais encore entre les métiers d’expert-comptable et d’avocat, j’ai donc passé un master de droit des affaires à la fac en 2017-2018. J’ai finalement obtenu mon DEC en janvier 2021. »

Félicitations pour ton diplôme et ce parcours ! Pourquoi avoir choisi la voie de la comptabilité ?

« En sortant du BAC, j’ai été intéressé par le monde de l’entreprise. Je me suis retrouvé à choisir entre le droit et l’expertise comptable - finance. J’ai trouvé que l’expertise comptable était plus généraliste ce qui me permettait de ne me fermer aucune porte. »

Tu as commencé en alternance ici. Avais-tu passé plusieurs entretiens à ce moment-là pour faire un choix ?

« J’ai eu la chance d’avoir des expériences en stage ou en jobs d’été dans l’expertise comptable ou en banque – finance. Et en cherchant une alternance pour rentrer à TBS, je suis tombé directement chez Actif Conseil en été 2014.

Ce qui m’a plu dès le début c’est le côté humain et le fait que ce soit un cabinet structuré avec plusieurs pôles spécialisés et assez grand pour travailler sur des dossiers importants. »

Peux-tu décrire Actif en 3 mots ? Dans quel secteur es-tu spécialisé ?

« En 3 mots : Digital, accompagnement et Humain. » 

« Je conseille au quotidien des entreprises de divers secteurs notamment les ESN (entreprises de services numériques) et les Start-ups. Ensuite, je travaille beaucoup sur la finance d’entreprise, tout ce qui va être évaluation d’entreprises, services de transaction, business plan. C’est ce qu’on appelle dans notre métier l’accompagnement hors missions traditionnelles (ce qui n’est pas dans les opérations du quotidien) : achat / revente d’entreprises, … des opérations complexes qui mélangent comptabilité, juridique et finance.

J’accompagne également les clients dans la mise en place de nouveaux logiciels de comptabilité et de gestion et dans leur formation sur ces logiciels. »

Es-tu en accord avec le slogan « 100% digital – 100% humain » ? Quelle est ta vision de l’apport du digital au métier de comptable ?

« Sans vouloir être prétentieux, j’ai été un des moteurs dans le cabinet pour implanter le digital.
C’est l’avenir de notre métier, la période du COVID nous le démontre encore. Les tâches de base sont de plus en plus automatisées afin de décharger les comptables de ce travail traditionnel pour les orienter vers des métiers de manageurs de flux, de data contrôleurs, de conseillers, voire même de « coach dirigeant ». Les nouveaux outils digitaux permettent d’être encore plus présents pour le client et de créer une réelle valeur ajoutée basée sur le conseil et le pilotage d’activité. Notamment en utilisant les données accumulées pour produire une information en temps réel et prévisionnelle, basée sur des indicateurs simples (de chiffre d’affaires, de marge, voire de résultat), lisibles et individualisés. »

Je te remercie d’avoir répondu à mes questions. Je te souhaite une bonne continuation.

Communication de M. Darmanin

mercredi 10 juin 2020

Veuillez trouver ci-dessous la communication de M. Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes Publics :

Madame, Monsieur,

Comme le Président de la République et le Premier ministre s’y sont engagés, les mesures de soutien mises en place dans le cadre du plan d’urgence économique vont être renforcées en faveur des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme, de l’événementiel, du sport, de la culture et, plus largement, de l’ensemble des secteurs pour lesquels des décisions de fermeture administrative ont été prises, afin de tenir compte de leur situation spécifique et de leurs difficultés face à la crise du COVID-19.

 

Si les mesures de report des cotisations et contributions sociales constituent un soutien important pour les employeurs dans le contexte actuel, elles pourraient être insuffisantes pour permettre aux secteurs les plus touchés de poursuivre leur activité dans les mois à venir. C'est pourquoi le Gouvernement a pris la décision de transformer ces reports en des exonérations des cotisations et contributions à la charge des employeurs, et plus généralement en aide au paiement de ces contributions.

 

Votre entreprise pourra bénéficier de ces mesures, dès lors que son activité correspond à celles énumérées ci-dessus, y compris si vous avez maintenu le paiement de ces cotisations et contributions dues sur cette période.

 

Les employeurs de moins de 250 salariés des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme, de l’événementiel, du sport, de la culture, seront exonérés de l'ensemble des cotisations et contributions patronales acquittées aux Urssaf au titre des mois de février à mai inclus.

 

Si vous avez déjà bénéficié du report de vos paiement des cotisations lors des échéances de mars à mai, les montants reportés correspondant aux cotisations exonérées ne seront pas dus.


Si vous avez acquitté – partiellement ou en totalité – les cotisations correspondant à ces échéances, vous pourrez déduire les montants correspondant aux cotisations et contributions patronales exonérées de vos prochaines échéances de l'année en cours.

 

A ces exonérations de cotisations patronales s’ajoutera un crédit de cotisations égal à 20 % des salaires versés entre février et mai. Ce crédit de cotisation sera imputable sur l'ensemble des cotisations et contributions patronales et salariales versées aux Urssaf, ainsi que sur la contribution au fonds national d'aide au logement (Fnal) et sur le versement mobilité.

 

Les modalités de mise en œuvre de ces dispositifs seront détaillées sur urssaf.fr.

 
 

Gérald DARMANIN

 
 

Attention, aux mails frauduleux

mardi 26 mai 2020

Chers clients, votre cabinet comptable a été victime d'une tentative de piratage.

Aussi, si vous avez reçu un mail, dont expéditeur appartiendrait au cabinet, contenant une demande de partage de fichier nommé "paiement facture.pdf" et vous demandant de renseigner votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, supprimer ce message :

Si malheureusement, vous avez renseigné ces éléments, nous vous invitons à changer le plus rapidement possible le mot de passe de votre messagerie, ainsi que le (les) mot de passe de connexion à votre comptes bancaire en ligne.

OFFRE D’EMPLOI : Juriste en Droit Social

lundi 18 mai 2020

Contrat : CDI à pourvoir

Description de l'offre :

1001Payes, filiale du Groupe Actif Conseil, recrute un (ou une) nouveau juriste en droit social. Vous intégrerez une équipe dynamique « 100% digitale et 100% humaine » très impliquée et moteur de la transition numérique.

Vous bénéficiez d’une expérience réussie de 10 ans en cabinet comptable ou cabinet d’avocat. Votre niveau technique vous permet d’être autonome. Idéalement, vous maitrisez le logiciel Silae. Vous avez une bonne aptitude à travailler en équipe.

A
u sein d’une équipe jeune et dynamique, vous assurez la gestion en droit social d’un portefeuille de clients constitué de PME évoluant dans des secteurs d’activités divers et variés.

Venez tenter notre aventure « 100% Digit@l, 100% Humain » !!!

L
a rémunération fixe sera entre  35K€ et  40K€. Le système d’intéressement permet une redistribution de 50% du bénéfice de la structure. Comme les autres salariés, vous aurez l’opportunité d’être associé. Modulation du temps travail.

Venez nous découvrir sur LinkedIn ou sur nos sites internet 1001payes.fr et actif-conseil.com.

CORONAVIRUS : 1er mai 2020 : Régime applicable en matière de travail

mercredi 29 avril 2020

Veuillez trouver ci-dessous le lien vers  la note de la Direction Générale du Travail relative au régime applicable en matière de travail pour le 1er mai 2020.

Cliquez-ci

CORONAVIRUS : Fonds de solidarité du Conseil Départemental de la Haute-Garonne pour les conjoints collaborateurs non salariés

mercredi 29 avril 2020

Un revenu exceptionnel de solidarité de 500 € pour les conjoints collaborateurs non-salariés

Afin de soutenir certaines catégories professionnelles non éligibles aux divers dispositifs d’aides mis en œuvre jusqu’alors par le Gouvernement et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en particulier les conjoints collaborateurs non-salariés qui se trouvent sans revenu et dans des situations très préoccupantes, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a décidé de créer un revenu exceptionnel de solidarité de 500 € par mois, reconductible.

Cette mesure pourrait concerner 1 000 conjoints collaborateurs en Haute-Garonne, pour un budget de 500 000 € pour le Département.

Ce fonds sera géré par le Conseil départemental de la Haute-Garonne et co-instruit avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture.

Chaque conjoint collaborateur non salarié des entreprises qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative sur décision gouvernementale ou qui auront connu une perte de chiffre d’affaires pendant la période de crise, pourra bénéficier d’une aide exceptionnelle de 500 € attribuée par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne. En complément, si son établissement public de coopération intercommunale l’a décidé, il pourra bénéficier d’une bonification de ce revenu exceptionnel.

Le Conseil départemental souhaitant rapidement déployer ce dispositif, il a confié la gestion de l’instruction des demandes à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture.

Il convient de contacter la Chambre dont vous dépendez à une des adresses mails suivantes, en mettant pour objet Aide CD 31 – Conjoint collaborateur :

 

Les éléments nécessaires pour l’instruction de la demande sont les suivants :

  • Etat civil (nom / prénom / adresse postale) 
  • Coordonnées : mail / téléphone
  • L’extrait d’immatriculation du conjoint collaborateur
  • Une copie des cartes d’identité
  • Le relevé d’identité bancaire du compte à créditer,
  • Une attestation de l’expert-comptable ou du centre de gestion agréé détaillant la perte d’exploitation avérée sur la période.

CORONAVIRUS : DIRECCTE OCCITANIE : PRST 3 MALADIES CHRONIQUES EVOLUTIVES

mercredi 15 avril 2020

Voici le lien vers l'article mis en ligne ce jour sur le site web du PLAN REGIONAL SANTE TRAVAIL OCCITANIE PRST 3 et élaboré par le groupe de travail MCE (Maladies Chroniques Evolutives) en lien avec la crise sanitaire actuelle :

Cliquez-ici

CORONAVIRUS : accompagnement pour les cotisants chirurgiens dentistes

mardi 14 avril 2020

Veuillez trouvez ci-dessous le communiqué de la Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes du 9 avril 2020, portant sur les mesures d’accompagnement pour les cotisants chirurgiens-dentistes.



Devant l'urgence de la crise liée au Covid-19 et des difficultés financières qui en découlent pour les professionnels en exercice, le conseil d’administration de la CARSDSF a décidé à l’unanimité de prendre des mesures fortes et inédites.

 

Ces mesures dérogatoires, au vu de nos statuts, n’ont pas encore reçu l’aval de la direction de la Sécurité sociale, mais les circonstances nous conduisent à les mettre en œuvre immédiatement.

 

Ces mesures sont les suivantes :

a. Le versement d'une aide de 4 500 € (1) , versée en trois fois d'avril à juin 2020, grâce au fonds d’action sociale. Ce dernier sera doté d'un budget exceptionnel de 166 millions d'euros prélevé pour partie sur les réserves de notre régime complémentaire et pour partie sur celles de notre régime invalidité-décès.

b. Une suspension des cotisations pour six mois, soit avril, mai, juin, juillet, août et septembre, dont le règlement sera étalé sur douze mois à partir de juillet 2021 jusqu’à juin 2022 (2).

 

Ces décisions, ainsi que l’impérieuse nécessité de continuer à régler les pensions normalement dues, auront un impact important sur notre trésorerie et nécessiteront la vente de certains fonds, bien évidemment ceux qui sont les moins impactés par la crise boursière actuelle.

 

Ces mesures seront automatiquement appliquées pour celles et ceux qui sont en prélèvement automatique.

 

Naturellement, la commission d’action sociale ainsi que la commission des cas particuliers continueront à étudier les demandes individuelles d’affilié se trouvant dans des situations personnelles très précaires et ceci le plus rapidement possible, dans la limite des conditions particulières du télétravail des salariés de notre Caisse, imposées par le confinement.

 

Nous espérons que ces dispositions exceptionnelles, qui devraient s’ajouter à des mesures émanant de l’État, de la CNAM et éventuellement des assureurs, pourront contribuer à vous permettre de surmonter le mieux possible cette épreuve.

 

Sachez que vous pouvez compter sur l’implication de tout le Conseil d’administration et celle du personnel administratif.

 

Soucieux de vous accompagner au mieux tout au long de cette crise sans précédent, nous vous prions de croire à l'assurance de notre considération.

 

Cordialement,

Frank LEFEVRE et le Conseil d'administration de la CARCDSF

Bien confraternellement,

 

Philippe COULONGES

Président